Survivor du Neuf Cinq

Survivor du Neuf Cinq

Petits qui grandissent dans des cages à lapins

Black Blanc Beur sans racisme

Les adultes, ça nous prend en otage

T’apprends à l’école avec la fumette

Tu passes au collège avec la bouteille

Droit de cuissage d’un tonton, d’un voisin au passage

Tu comprends pas, t’obéis dégoûté

T’étouffes tes cris dans ta chambre les volets fermés

Où est passé mon chemin de la liberté ?

Le lycée tu le vis déprimé

Travaille pas sans concentration

Pas de concentration sans compréhension

Pas de compréhension sans écoute

Tu fais ton rebelle à l’infirmerie

Jamais à l’heure pour faire chier

Tu croises un miracle pour te convaincre

Tu révises et tu fêtes ton bac

C’est peut-être ton chemin de la liberté ?

Tu entres à la fac tu crois que c’est le Graal

Recalé en droit, étudiant saltimbanque

Sexualité débridée / Abstinence mention très bien

Félicitations du jury chichon et vodka

Tu te crois libéré et léger

Tu joues, tu crées avec tes faux amis

Oublié d’où tu viens tu finis à genoux

T’es plus rien dans l’oubli de ton déni

Personne te comprend ton passé resurgit

Pas le choix c’est HP en TS

Camisole chimique pour te maintenir dans le déni

Tu découvres l’anormal, l’animal, les sans couilles, la Justice

Les traitres, L’impunité des pédo c’est…

10 ans de combat pour refaire surface

Ton bourreau 7 mois de prison finit acquitté

Et te poursuit pour te faire payer

Lutter rester en vie c’est le prix de ta liberté

Mauvais endroit mauvais moment

Pour payer, ça t’a payé !

40 ans dans les dents

Pas encore stable

Tu jettes tes séquelles sur la table

Insomnies, phobies, trop de sensibilité

Tes angoisses te rattrapent

Tu voudrais changer… pour trouver ta liberté !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France.

Broken

You need to force me to think like you
Your distract life can’t be to the difference open
I’m broken
If you don’t want to see

There’s no comprehension
But I loved and since the beginning believed you
You’re broken
If you considere me in a bad way

How can I meet your hart
To understand me
How can I respect you
If you can’t protect me ?

Don’t blame me, don’t park me
There’s no many question from you
If you lose you
All will be broken

There’s in your head to many confusion
You hurt me all day in my skin
We’re all broken
You don’t hear our solutions

Without open hart like you are

The last way will be death

With just a dark celebration

In blood without resurection

Tic tak tic tak

No force any more to fight

No force of waiting for you

Justify in what I believe

Open the door of my prison

Give me the key

I’m fed up

I know what to do

Portrait of Galileo Galilei by Justus Susterma...

Portrait of Galileo Galilei by Justus Sustermans painted in 1636. (Photo credit: Wikipedia)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France.

Mon père, mon inconnu

Qui es-tu,toi qui a vécu deux guerres
abandonné par ta mère
qui vécu 4 ans « enfant de la DASS »
les bombardements de Lorient
toi qui a été recueilli et qui a grandi dans une famille que je n’ai pas connue

qui es-tu, où sont tes traces, tes amis, tes rêves, ta place

toi qui parle si peu
toi qui fait de tout un secret
qui a tant travaillé pour une petite retraite
qui a si peur de faire scandale
qu’une parole se retourne contre toi

qui es-tu, toi qui a fait la guerre d’Algérie
et qui n’en dit rien
toi qui garde les blessures profondes cachées
toi qui a sacrifié ta fille pour ton travail
toi qui part si souvent te promener à la Défense
pour rendre visite à des familles de chats

qui es-tu, toi qui ne veut pas savoir tes origines
qui m’a fait grandir dans le silence
après m’avoir appris à parler

qui m’a mise en danger

après m’avoir appris l’affection d’un papa
qui m’a appris à conduire
avant de me donner envie de me jeter dans un ravin

qui es-tu, toi mon père que j’ai tellement aimé
comme tous les enfants aiment leurs parents
d’un amour innocent et d’admiration
de dévotion, de croyance
et de confiance

qui es-tu, qu’as-tu fait de moi
qui t’ai toujours cherché
qui ne t’ai jamais trouvé
qui n’ai jamais pu te parler
pour te comprendre et pour apprendre

où est ma place aujourd’hui
au milieu de tous ces tableaux
de toutes ces feuilles griffonnées
de tous ces personnages inventés
de toutes ces photographies
toutes ces traces qui ne me diront jamais
qui tu es, toi, mon père.

The shipwreck in Act I, Scene 1, in a 1797 eng...

The shipwreck in Act I, Scene 1, in a 1797 engraving based on a painting by George Romney (Photo credit: Wikipedia)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France.

Jusque ta dernière danse – Poème

Ah tes larmes séchées
T’ont révélé
Ton lourd secret partagé
Ah où sont les mots
si crus si gros
qui font gémir ton coeur
de phrases-couteaux
Et tu regardes ta bague
ton nom
Un amour escapade
Un visage d’escalades
un gosier outrancier

Jusque ta dernière danse

Ah bouche fermée
mains serrées
tes coups brassent des nuées
Ah ton audace
Dans le noir
A combattre avec fierté
Les monstres offensés
tu les as tourmenté
Mais tu restes dressé
Prêt à frapper
Porte le casque !
Continue de battre le fer !
En avant chevalier

Jusque ta dernière danse

 

04 février 2013

 

Winter's Tale, Act II, scene III, (engraving a...

Winter’s Tale, Act II, scene III, (engraving after Opie for the Boydell Shakespeare Gallery) (Photo credit: Wikipedia)

 
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France.

Que quelque chose existe !

Je tuerai le pédophile

Pour ce qu’il a fait de moi

Chaque jour de ma vie, chaque semaine, chaque mois,

Je lui couperai les couilles

Qui 4 ans furent sur moi

Sur le tempo de ses nuits

Sur le tempo de ses draps

Je tuerai le pédophile

Afin que l’on sache

Que quelque chose existe

Je tuerai l’enculé

Afin que l’on sache

Que la vie d’enfant

N’est pas rose n’est pas sans tâche

Comme un navire qui tangue

Qui cherche ses attaches

Je tuerai le fumier

Afin que l’on sache

Que quelque chose persiste

En dehors de ça

Quand il avait 28 ans

Les enfants à ses pieds

Sous ses couilles dorées

Qu’il jouait bobards sopalin

Je tuerai le pédophile

Qui n’a pas su m’aimer

Dans la chambre je pleure

Où l’amour se dévoie

Je tuerai la justice

Afin que l’on sache

Que quelque chose pourri

Et quand ce sera fait

Que le jour sera levé

Sur le satin de ses crimes

Comme une pierre soulevée

Où bruit la vermine

Dans le champagne et la bière

Dans son manteau de cuir

On pourra le voir

Le corps meurtri dans sa baignoire

Blanc comme un linge

Je tuerai les complices

Pour ce qu’ils ont fait de moi

Chaque jour que Dieu fait

Chaque semaine chaque mois

Et quand ce sera fait

Que le jour se lèvera

Par l’entrée des artistes

Quand on saura que c’est moi

Alors je m’en irai

Je le couvrirai de crachats

Alors je partirai

Je tuerai le pédophile

Pour ce qu’il a fait de moi

Chaque jour de ma vie

Chaque semaine, chaque mois

Je jetterai sa dépouille

Qui des jours furent sur moi

Sur le tempo de ses nuits

Sur le tempo de ses draps

Je tuerai le pédophile

Afin que l’on sache

Que quelque chose existe

Je suis une indienne

Je suis une apache

Je suis une indienne

Je suis une apache

A qui l’on a fait croire

Que la douleur se cache

Je suis une apache

Je suis une indienne

A qui l’on a fait croire

Que la montagne est loin

Je tuerai le pédophile

Je tuerai le pédophile

Je tuerai

Je tuerai

Je tuerai…

Thomas Un an a Rome Pl XXXIII Infiorata

Thomas Un an a Rome Pl XXXIII Infiorata (Photo credit: Wikipedia)

[Interdiction d’utiliser ce texte sous peine d’emprisonnement intérieur ! Sauf partage ou demande.]

13 septembre 2011
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France.